Quand doit-on s'inquiéter de la chute des cheveux ?

Comment savoir si la perte de cheveux est anormale ?

La perte de cheveux est un processus tout à fait normal. Nous naissons avec un capital qui diminue au fil des années. Les cheveux se renouvellent sans cesse, en suivant un cycle : ils poussent, meurent puis tombent. Ces cycles, d'une durée de 3 à 7 ans suivant les individus, se répètent tout au long de la vie, mais pas de manière infinie. Au cours de la vie, 20 à 30 cycles se succèdent.  

Certaines périodes de vie se caractérisent par une perte de cheveux plus importante. C'est le cas après la grossesse, au début de la ménopause ou encore lors du changement de saison. La plupart du temps, la chute de cheveux est passagère. 

Elle peut également survenir à tout moment et avoir des origines multiples : 

  • Une alimentation déséquilibrée ;
  • Le tabagisme ;
  • Une anesthésie ;
  • Des médicaments ;
  • Des agressions extérieures comme une exposition prolongée au soleil, le sèche-cheveux, le vent, la pollution, les colorations, les défrisages, etc. ;
  • Le stress, la fatigue, le surmenage, une perte de poids ou une dépression. 

Vous pouvez enrayer la chute de cheveux grâce à une cure de vitamines. Optez pour des compléments alimentaires naturels, riches en vitamine B, en fer, en zinc et en acides aminés soufrés. Ils vont stopper la chute, tout en stimulant la repousse. Profitez-en pour revoir votre hygiène de vie et modifier votre routine capillaire. 

Combien de temps dure une chute de cheveux ?

Une chute de cheveux passagère dure environ 3 mois. Si elle perdure plus de 6 mois et s'accompagne d'une perte de densité capillaire, consultez un dermatologue ou prenez rendez-vous dans un centre d'expertise capillaire. Chez Aderans, des professionnels réalisent un diagnostic précis avant de vous proposer une solution adaptée. Vous bénéficiez donc d'une prise en charge complète, en toute intimité. 

Prenez également rendez-vous auprès d'un spécialiste du cheveu si vous constatez que la perte de cheveux est localisée à un endroit bien précis du crâne. Il est important de consulter rapidement pour traiter le bulbe précocement et éviter l'épuisement des cycles capillaires. 

Le test de traction pour vérifier s'il faut s'inquiéter d'une perte de cheveux

Votre perte de cheveux est-elle normale ou anormale ? Si vous doutez, réalisez ce test simple : passez votre main dans votre chevelure et séparez-les à la manière d'un peigne. Combien de cheveux restent entre vos doigts ? Si la réponse est plus de 20, vous pouvez commencer à vous inquiéter. 

Quelle maladie peut faire tomber les cheveux ?

De nombreuses maladies du cuir chevelu peuvent provoquer une alopécie. En voici quelques-unes : 

  • L'alopécie androgénétique, une maladie génétique qui entraîne une accélération des cycles capillaires ;
  • La pelade ou alopécie en plaque, une maladie auto-immune qui entraîne une chute de cheveux par plaques ;
  • La dermatite séborrhéique, une maladie inflammatoire bénigne due à un excès de sébum ;
  • Le psoriasis du cuir chevelu dû à un dérèglement du système immunitaire 
  • Le lupus érythémateux discoïde, une maladie chronique touchant principalement les femmes de 20 à 40 ans ;
  • Quels traitements en cas de perte de cheveux ?

Lotions, shampoings antichute, compléments alimentaires, luminodermie… de nombreuses méthodes peuvent ralentir la chute de cheveux et favoriser la repousse. Pour enrayer le phénomène, pensez également à revoir le contenu de votre assiette. Adopter une alimentation variée et équilibrée est la clé pour avoir de beaux cheveux. 

En cas d'alopécie permanente suite à une maladie du cuir chevelu, des solutions existent également. Greffes capillaires, perruques, compléments capillaires, postiches et volumateurs, elles offrent un rendu naturel et s'adaptent à tous les styles. Consultez un spécialiste de la perte de cheveux pour bénéficier de conseils personnalisés.