Quelles maladies peuvent provoquer la perte des cheveux ?

L'alopécie androgénétique

L'alopécie androgénétique est, comme son nom l'indique, une maladie d'origine génétique. En cause ? Un excès d'hormones mâles. Ces hormones androgènes accélèrent le cycle de vie du cheveu. Résultat ? Les cheveux tombent plus rapidement et repoussent de plus en plus fins. À terme, ils ne repoussent plus du tout. C'est la calvitie ! L'alopécie androgénétique concerne aussi bien les hommes que les femmes. Chez ces dernières, elle se manifestera différemment et n'entrainera pas de calvitie. Des solutions médicales et/ou chirurgicales existent pour limiter la perte de cheveux et en masquer les effets.

La pelade

La pelade ou alopécie en plaques provoque une perte de cheveux totale ou par touffes. Il s'agit d'une maladie auto-immune. Bien qu'inesthétique, la perte de cheveux n'est heureusement pas définitive. Vous avez connu un épisode de pelade au cours de votre vie ? Cela ne vous met pas à l'abri de récidives. Lorsque la chute de cheveux est localisée, le traitement consiste à appliquer une crème ou un gel à base de dermocorticoïdes. La pose d'implants capillaires peut également être envisagée pour masquer les zones sans cheveux.

La teigne

La teigne est une maladie du cuir chevelu provoquée par un parasite. Elle concerne surtout les enfants, mais peut aussi toucher les adultes. Les symptômes ? Des plaques rouges rondes disséminées sur le crâne. En cause, un champignon microscopique qui se développe sur le sommet de la tête. Il atteint le follicule pileux, entrainant une chute de cheveux. Pour traiter la teigne, il faut éradiquer le parasite. Le traitement se compose d'antifongiques. Attention, si vous ou l'un de vos proches souffrez de teigne ! Cette maladie est contagieuse.

Le lupus érythémateux discoïde

Cette maladie du cuir chevelu et de la peau affecte surtout les femmes entre 20 et 40 ans. Les symptômes évoquent ceux de la teigne : de larges cercles rouges se forment sur le crâne. Enflammé, le follicule pileux, endroit où se trouve la racine du cheveu, ne peut plus se développer. Le cheveu finit par tomber. Bien que bénigne, cette maladie doit être traitée rapidement. Sans traitement, des cicatrices peuvent apparaître au niveau des zones sans cheveux. Le cheveu ne repoussera plus à cet endroit. Là encore, il s'agit d'établir un diagnostic précis pour appliquer le bon traitement. Seuls des dermocorticoïdes et un traitement médicamenteux peuvent venir à bout du lupus érythémateux discoïde.

Le lichen plan pilaire

Vous constatez une perte de cheveux inhabituelle ? Vous avez récemment vécu un choc affectif et/ou pris un traitement médicamenteux ? Vous souffrez peut-être de lichen pilaire. Cette maladie du cuir chevelu touche principalement les femmes entre 30 et 40 ans. Un dérèglement du système immunitaire en serait la cause. Le phénomène est assez similaire aux autres maladies provoquant une perte de cheveux : des rougeurs au niveau du crâne et une inflammation des follicules pileux. La perte de cheveux peut être définitive si aucun traitement n'est entrepris. Rassurez-vous, cette maladie est relativement rare.

 

Gardez à l'esprit qu'une perte de cheveux peut avoir des origines multiples et peut être passagère. Elle peut survenir à tout moment et résulter d'une alimentation déséquilibrée, d'une routine capillaire agressive ou faire suite à un stress. Le tabac, certains médicaments ou une anesthésie peuvent également entrainer une chute de cheveux. Ces causes sont susceptibles de se cumuler. Le changement de vos habitudes de vie et la prise de compléments nutritionnels devraient résoudre le problème.

Si ce n'est pas le cas, la chute de cheveux peut être provoquée par une maladie. Si vous constatez une perte de cheveux inhabituelle associée à des symptômes décrits ci-dessus, rendez-vous dans un centre capillaire Aderans pour effectuer un diagnostic complet. Greffe de cheveux, luminodermie, perruques, postiches… Nos experts vous proposeront un traitement adapté à votre problématique et à votre personnalité.